Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts reçoit un prix pour la décontamination d’un site de radar datant de la Guerre froide

Feb 9th, 2017 3:43 PM

MEDIA RELEASE

February 9, 2017

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts reçoit un prix pour la décontamination d’un site de radar datant de la Guerre froide

La commissaire à l’environnement de l’Ontario exprime sa reconnaissance au personnel du ministère pour avoir décontaminé un site de radar abandonné datant de l’époque de la Guerre froide situé dans le parc provincial Polar Bear


Toronto, ON, le 9 février 2017  La commissaire à l’environnement de l’Ontario (CEO) a remis aujourd’hui le Prix d’excellence du CEO au personnel du ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) pour le rôle que ce dernier a joué dans la décontamination d’un site de radar abandonné dans le plus grand parc provincial de la limite septentrionale de l’Ontario.

Le personnel du ministère, en collaboration avec le ministère de la Défense nationale et les collectivités des Premières nations de la région, a planifié le nettoyage et la décontamination d’un site de radar abandonné datant de l’époque de la Guerre froide situé dans le parc provincial Polar Bear, appelé le site 415. Le projet s’est échelonné sur quelques années.

Le parc, d’une superficie de 2,3 millions d’hectares et situé sur les côtes des baies d’Hudson et James, abrite des ours polaires, des caribous, des phoques et des bélugas. Le parc compte également la troisième zone de terres humides en superficie au monde, laquelle est reconnue internationalement en raison de son importance pour les oiseaux migrateurs.


Légende : Dianne Saxe, la commissaire à l’environnement de l’Ontario, remet le Prix d’excellence du CEO au personnel du MRNF à Queen’s Park


« Il est important de prendre le temps de souligner les accomplissements du personnel du gouvernement qui vont au-delà des responsabilités liées à leur poste pour avoir une incidence positive sur l’environnement de la province », dit Dianne Saxe, commissaire à l’environnement de l’Ontario. « Félicitons tout particulièrement le personnel du MRNF pour le succès de leur collaboration avec les collectivités des Premières nations de la région tout au long du projet ».

Pendant la Guerre froide, l’armée canadienne a construit bon nombre de sites de radar à l’intérieur des frontières de ce qui constitue aujourd’hui le parc provincial Polar Bear. Abandonnés au milieu des années 1960, ces sites ont défiguré le paysage du parc durant des décennies avec leurs terrains truffés d’édifices de ciment et d’acier complètement désertés et contaminés, de véhicules et d’équipements abandonnés, en plus de tours de communication et d’énormes écrans radars. Du reste, le site renfermait des barils (certains contenant toujours de l’essence ou de l’huile), des terrains de décharge, des déchets dangereux et non dangereux (p. ex., de l’amiante, du mercure et des hydrocarbures) de même que des sols contaminés.

La zone du parc qui a été nettoyée est désormais utilisée par les collectivités des Premières nations avoisinantes, dont celles d’Attawapiskat, de Fort Severn et de Peawanuk. Les membres des collectivités ont activement collaboré à ce projet avec le MRNF : la main-d’oeuvre locale a reçu plus de 1 800 heures de formation et a investi plus de 27 000 heures de travail sur le site. L’équipe du projet Mid-Canada a retiré du parc plusieurs bâtiments délabrés, des génératrices qui fuient, des véhicules, des tracteurs et des tas de résidus miniers.

L’équipe a également traité les débris suivants :

• 6 520 barils (30 000 litres) d’essence, d’huile et d’autres liquides toxiques ou dangereux;
• 126 m3 d’amiante et d’autres produits dangereux;
• 1 640 litres de BPC liquides;
• 3 970 tonnes de sols contaminés par de faibles concentrations de BPC;
• 280 tonnes de sols et débris contaminés aux BPC.

Le Prix d’excellence du CEO reconnaît le travail des fonctionnaires de l’Ontario qui contribuent à des projets novateurs qui vont bien au-delà du mandat officiel, améliorent l’environnement de l’Ontario et respectent les exigences et les objectifs de la Charte des droits environnementaux de 1993 (CDE). Le récipiendaire de cette année a été présenté dans le volume un du Rapport sur la protection de l’environnement de 2015-2016 du CEO, Progrès modestes.

-30-


Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, veuillez communiquer avec :
Michael Zupanic
Coordonnateur, Communications et Relations externes
Commissaire à l’environnement de l’Ontario
416 325-3371
1 800 701-6454
media@eco.on.ca

Available in English

Le commissaire à l’environnement de l’Ontario (CEO) est un agent indépendant de l’Assemblée législative de l’Ontario qui doit faire rapport sur les progrès gouvernementaux en matière de changement climatique, d’énergie et d’autres enjeux environnementaux. Le CEO est le défenseur environnemental de la province et il agit à titre d’agent de garde des droits environnementaux.







Décontamination d’un des sites de radar Mid-Canada dans le parc provincial Polar Bear (avant la décontamination). Source : Parcs Ontario, MRNF






Le nom du parc rappelle sa fonction d’habitat pour la population d’ours polaires la plus méridionale au monde. Source : Ontario Parks/MNRF








Récipiendaires du Prix d’excellence du CEO :